16/08/2012

Mais où sont les neiges d’antan ?

Août 1953

La Cordée, Evolène : 7 h. du mat’, en route pour les Haudères par le bord de la Borgne qui roule des eaux tumultueuses. Lourdes cordes de chanvre, piolets militaires au manches de bois, pique-nique. C’est la première sortie « en montagne » pour cette équipe d’ados citadins du camp La Cordée, équipés de souliers à clous et de « pantalons courts ». Elle va rejoindre Ferpècle et son glacier pour une initiation à la taille de glace !


 


La longue remontée du torrent, le sentier entre les mélèzes nous amènent en deux heures au lieu-dit. A peine quelques centaines de mètres plus haut nous rejoignons la magnifique langue du long glacier qui descend entre les sommets voisins et découvrons pour la première fois cette masse de glace qui remonte jusqu’au pied de la Dt-Blanche, barrée de belles chutes de séracs.
Un éblouissement pour nos yeux peu habitués à ce genre de spectacle.
Avec plaisir nous tentons nos premiers exercices, une descente assurée dans une crevasse bleue, suintante d’eau qui ruisselle. Premiers coups de piolets pour tailler des marches. Premiers essais de "sauvetage" de crevasses !
Un vrai bonheur.

pigne-arolla-glacier.jpg

Août 2008
Par la route goudronnée j’emmène mes petits-enfants pour leur faire découvrir ces lieux qui furent enchanteurs dans ma jeunesse. Retrouver le glacier, ses secrets, à l’aide de cordes et de piolet légers. Les voitures garées aux chalets de Ferpècle, nous grimpons à pied parmi les mélèzes. Au sortir de la forêt… un spectacle désolant nous accueille :moraines et tas de pierres , plaines de sable. Pas trace de glace. Là-bas, au pied du Mt-Miné, à un bon kilomètre, quelques traces de neige sous des coulées de cailloux…Des rochers affleurent un peu partout ! Nous constatons les dégâts et nous contenterons de jeter quelques pierres dans les flaques d’eau saumâtre qui bordent le sentier… « mais où sont les neiges d’antan ? »
Le 15 septembre prochain les camps « La Cordée » fêteront leur 60e anniversaire à Evolène. Les jeunes grands-pères de 53 sont attendus avec leurs familles !
Y.Brun

10:06 Publié dans Récits des années 2000 | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.