• La Cordée inspire...

    Depuis le début de nos camps, en 1952, de vivre à Evolène durant trois semaines permet aux jeunes (et moins jeunes) de vivre différemment. Prendre le temps de rêver devant un sommet enneigé, devant une belle falaise et imaginer une nouvelle voie d'escalade ou simplement lire un livre au bord d'un torrent et contempler le paysage.

    Patrick, lui, s'est laissé séduire par le trajet, Genève-Evolène. En train, d'abord, puis en car postal !


    podcast

    Merci Patrick d'avoir ressorti cette pépite de tes archives. www.guillain.ch