1952

  • Printemps 1952 - Ouah ! Que d'événements !

    En ces jours de jubilé de la Reine Elizabeth II, au risque de passer inaperçu, je trouve important de renouer avec le blog de La Cordée, en y modifiant tout d'abord le titre. En effet, nous fêtons nos 70 ans d'existence !

    Nous vous raconterons tout ce qui s'est passé ces deux dernières années où nous n'étions pas très actif sur le blog mais plutôt sur le terrain... sortie des énergies fossiles, remaniement parcellaire, nos camps et nouveaux aménagements dans nos chalets... vous saurez tout !

    Pour nous, genevois et amis de la Montagne, un autre événement nous suit et nous inspire : "l'Expédition genevoise à l'Everest".
    Je souhaite ici, revenir sur un ouvrage paru en 2020, sur un carnet de notes de René Aubert retrouvé et mis en valeur par des amoureux de la Montagne.

    Everest,1952,Aubert,scientifique,

    Lisez aussi cet article sur l'Editeur de ce livre

    Et cet article sur le livre lui-même

    A tout bientôt.

    Lien permanent Catégories : Nos 70 ans 0 commentaire
  • Un barrage qui a aussi eu 60 ans.

    Lors du premier camp d'alpinisme organisé par la Cordée, dans le Vallon de Van, une course portait sur la visite du barrage de Salanfe, alors en construction.
    Gérard Emch, un des participant vous livre quelques détails technique de cette construction, à l'aide de croquis et photos.

    Cordée, 1952,Van,barrage,visite,construction

    Je vous livre un petit passage qui pourrait nous faire réfléchir sur la durée de certains grands ouvrages actuels !

    " ... Leur travail aura été rude et leur horaire sérré, deux équipes se relayant jour et nuit, dimanche et fêtes. Une des équipes commence à 7h.du matin et travaille sans arrêt jusqu'à midi, où on lui accorde une pause d'une heure pour son repas servi à la cantine officielle; à 13 h. le travaille recommence jusqu'à 19h. A ce moment, l'autre équipe remplace la première; elle cessera le travail à 7h. le lendemain.
    Les conditions de travail sont donc très difficiles à supporter, aussi recrute-t'on les ouvriers parmi les manoeuvres et les paysans nord-italiens et valaisans. Leur salaire moyen est de 2.80CHF de l'heure. "

    Je vous laisse lire ce récit sur les copies du livre de ce premier camp de La Cordée :

    cordée,1952,van,barrage,visite,construction

    cordée,1952,van,barrage,visite,construction

    cordée,1952,van,barrage,visite,construction

    cordée,1952,van,barrage,visite,construction

    cordée,1952,van,barrage,visite,construction

    cordée,1952,van,barrage,visite,construction

     

    Lien permanent Catégories : Récits d'Antan 50's 0 commentaire
  • Première course

    "J'veux pas avoir les pieds gelés comme Lambert, j'veux pas avoir les pieds gelés comme Lambert..."
    La litanie reprend inlassable, à peine interrompue de temps à autre par cette autre formule aimée : "Si tu tombes, tu te tues, si tu tombes, tu te tues..."

    Nous montons, non pas à l'Anapurna, non dans le froid et la neige, mais seulement au Luisin, sous un soleil de plomb qui brûle nos gosiers déjà secs, malgré la fontaine de La Creusaz qui est maintenant déjà loin derrière nous.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Récits d'Antan 50's 0 commentaire